LA SEMAINE D'ACTIONS CONTRE LE RACISME ET SON HISTOIRE

Fondé en 1999, la SACR souligne le 21 mars, journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale établie par les Nations Unies. La SACR met tout en œuvre pour construire, renouveler et demeurer  un espace d’ouverture à l’autre. Il s’agit de célébrer la diversité de la société québécoise et ses idéaux de justice.

La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie est essentielle pour la consolidation des droits fondamentaux de chacun et pour l’avènement d’une solidarité sociale qui favorise la participation de tous au développement d’une société plus juste et plus prospère.

La lutte contre le racisme est également inséparable des règles de fonctionnement des institutions. Ces règles doivent prendre en compte les facteurs qui privilégient et renforcent les relations de dialogue et d’ouverture à l’autre. Le racisme est un fléau, un frein à la démocratie. Le racisme et l’exclusion sont autant d’expressions de comportements et d’attitudes qui ne doivent pas nous laisser indifférents. Il nous faut donc libérer le Québec du racisme,  de l’antisémitisme et de l’islamophobie qui sont encore présents et se manifestent de diverses façons dans les territoires de notre quotidien, au travail, à l’école, dans le système judiciaire.

Nous devons proposer d’autres manières de penser et d’agir pour effacer les pratiques discriminatoires qui affaiblissent notre société et ralentissent l’émergence de ce Québec inclusif que nous devons avoir la patience de construire. La SACR salue donc la ténacité de ses partenaires et bénévoles qui agissent sans relâche pour ouvrir le débat et soutenir la rencontre et le respect mutuel des diverses communautés.

Dans un contexte où les minorités culturelles et racisées, les réfugiés et les nouveaux arrivants se font plus nombreux, particulièrement à Montréal et ailleurs dans la province, la SACR 2018 est l’occasion de rappeler les injustices pour que personne ne baisse les bras.

Au cours de ces dix-neuf ans, la SACR est devenue un moment important et privilégié pour la réflexion, les échanges, la sensibilisation et le rapprochement interculturel.

 

VOILÀ LES ANCIENNES ÉDITIONS DE LA SACR AVEC LEURS AFFICHES RESPECTIVES ET LIENS INTERNET

SACR-2018, 19e ÉDITION : Cette édition de la Semaine d'actions contre le racisme, intitulée : « La conciliation et la réconciliation entre tous les Québécois.e.s » Son principal objectif est de favoriser le rapprochement entre tous les Québécois et Québécoises, donc l'inclusion sociale de tous, peu importe où leurs ancêtres vivaient. C'est pourquoi le thème de la SACR 2018 est « La conciliation et la réconciliation entre tous les Québécois.e.s ». Pour l'édition 2018, la SACR est occupée à préparer un colloque sur la conciliation de nos multiples identités et un débat sur la citoyenneté avec un panel de politiciens provinciaux. 

SACR-2017, 18e ÉDITION : Cette édition intitulée : « Luttons ensemble contre la haine et le racisme ! », cette 18° édition de la Semaine d'actions contre le racisme (SACR) envoie le message qu'il est temps de dépasser le vivre-ensemble pour en arriver à construire ensemble une société juste où l'égalité des citoyens soit reconnue dans les faits. Nos luttes, dont les souvenirs sont souvent douloureux, ont abouti à une société où la démocratie est en devenir. Il nous revient de la faire progresser en accordant une représentation équitable aux diverses minorités afin que toutes les voix se fassent entendre. Pour combattre le repli identitaire aussi bien que l'égocentrisme, qui constituent des menaces  à notre devenir collectif, nous devons nous rapprocher pour poursuivre ensemble, peu importe d'où venaient nos ancêtres, la construction d’une société basée sur l'égalité des citoyens et des citoyennes.

SACR-2016, 17e ÉDITION : Cette édition de la SACR intitulée : « le Québec libre de racisme ? », nous rappelle la nécessité de construire un Québec plus inclusif, plus uni et plus fort. La lutte contre le racisme est également inséparable des règles de fonctionnement des institutions. Ces règles doivent prendre en compte les facteurs qui privilégient et renforcent les relations de dialogue et d’ouverture à l’autre. Le racisme est un fléau, un frein à la démocratie. Le racisme et l’exclusion sont autant d’expressions de comportements et d’attitudes qui ne doivent pas nous laisser indifférents. Il nous faut donc libérer le Québec du racisme,  de l’antisémitisme et de l’islamophobie qui sont encore présents et se manifestent de diverses façons dans les territoires de notre quotidien, au travail, à l’école, dans le système judiciaire.

SACR-2015, 16e ÉDITION : « Nous sommes le Québec », le thème de la 16e édition de la SACR nous rappelle la nécessité de bâtir un avenir commun, celui d’un Québec inclusif. Et nous le voyons poindre à l’horizon, depuis près de 16 ans maintenant dans le regard, les mots et les gestes de nos partenaires de la SACR. De ceux et celles qui de leur propre initiative ou portés par un projet de groupe, choisissent d’ouvrir le débat et de partir à la rencontre de l’autre. 

SACR-2014, 15e ÉDITION : L'Année 2014 marque la 15e édition de la Semaine d'Actions Contre le Racisme (SACR). Pour souligner cet évènement plus que jamais nécessaire dans le climat actuel et à un moment ou dans le monde on assiste à une résurgence de l'intolérance, de la xénophobie et de l'exclusion des minorités, la SACR se propose d'explorer grâce aux débats, expositions, ateliers la thématique de la « Diversité, antidote contre le racisme ».

SACR-2013, 14e ÉDITION : En 2013 marque la 14année de la Semaine d’Actions Contre le Racisme. Le thème de cette édition est « Embaucher pour intégrer ». L’intégration des immigrants et des minorités racialisées sur le marché du travail est un impératif qui contribue au développement économique du Québec. La 14e Semaine d’Actions Contre le Racisme salue ses partenaires de Montréal, de Québec, de Gaspésie et de partout ailleurs.  Ce sont vraiment eux les auteurs de cet événement.

 

SACR-2012, 13e ÉDITION : Nous avons voulu mettre l’accent sur les problèmes de la discrimination dans les entreprises. En effet le marché du travail constitue le lieu essentiel d’intégration des immigrants et des jeunes minorités issues de l’immigration. On invoque souvent le niveau de qualification des immigrants pour expliquer certaines pratiques discriminatoires, mais comment alors expliquer les difficultés d’insertion sur le marché du travail des jeunes diplômes des communautés culturelles qui ont pourtant fait leurs études au Québec. Certaines pratiques discriminatoires au niveau de l’embauche ne seraient-elles pas un facteur explicatif ? La SACR, consciente de l’importance de l’emploi dans le processus d’interprétation des communautés culturelles propose comme le thème de cette 13e édition, la thématique de « l’entreprise ouverte à la diversité ». Les entreprises investissent dans leur potentiel stratégique lorsqu’elles s’ouvrent à la diversité.

SACR-2011, 12e ÉDITION : Dans cette édition, les valeurs portées par la SACR ont été articulées autour de la thématique « Faire tomber les barrières et vivre la diversité ». La discrimination a pour effet de traiter une personne ou une catégorie de personnes de manière moins favorable qu’une autre ne l’est, ne l’a été ou ne le serait dans une situation comparable. Cette pratique, constituant un délit, condamnée par toutes les lois du Québec. Pourtant, à chaque étape de la vie, tout individu peut être confronté à de la discrimination en raison de son origine, de son sexe, de son orientation sexuelle, de son âge, de sa situation de famille, de ses caractéristiques génétiques, de son appartenance ou de sa non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales ou mutualistes, de ses convictions religieuses, de son apparence physique, de son patronyme ou en raison de son état de santé ou de son handicap.

Depuis l’année 2000, la Semaine d'actions contre le racisme (SACR) est un événement s’étalant sur plusieurs jours, et au cours duquel la population du Québec est invitée à aborder de front les problèmes sociaux tels que le racisme, la xénophobie, les préjugés, l’intolérance et la discrimination. Inscrite dans le cadre des commémorations du 21 mars, la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, la SACR offre une programmation se concentrant principalement autour de quatre champs spécifiques : un espace débats, un espace culturel, un espace éducatif et une campagne de sensibilisation et d’éducation du public.